Occupation d‘arbre «Neuland» – Relève de la garde, aggravation, chaos

En dépit de la surveillance massive, l‘activiste dans l‘arbre, qui a été clôturé par des gardes de sécurité depuis quatre jours, a été remplacé avec succès par un autre militant!
L‘occupation d‘arbre « Neuland » au bord de la mine à ciel ouvert de Hambach continue!

Un groupe de 25 à 30 personnes, tenant des banderoles, marchait lentement vers la clôture et a réussi à l‘ouvrir. À ce moment, environ 6-8 gardes de sécurité armés de bâtons,
s‘approchaient du groupe qui les a informé à plusieurs reprises qu‘elles sont des partisans pacifiques de l‘occupation et qu‘ils s‘opposent à chaque violence.
Certains gardes ont réagi de façon excessive en poussant et en menaçant les gens, mais en général, ils n‘ont pas pu faire beaucoup contre le groupe.
Puis une corde fut abaissée et une personne a commencé à grimper. Au début, les gardes tentaient de la tirer vers le bas, mais ils pouvaient être repoussés avec succès. Il y avait encore assez de temps pour l‘autre à descendre et même pour tirer un sac plein de provisions de bouche à la cabane dans l‘arbre.
Peu de temps après, la police est arrivée et a encerclé tous les gens qui n‘ont pas pu se casser assez rapidement.
Il y a eu plusieurs arrestations, le nombre n‘est pas encore connu exactement. Une personne a été blessé par les gardes et arrêtée aussi. Plus de flics sont arrivés et procèdent avec une brutalité accrue.

MISE À JOUR 1
La veillée mobile, qui était en route de la gare de Buir à la clôture autour de l‘occupation d‘arbre « Neuland », en solidarité avec l‘occupation dans la Forêt de Hambach, en exigeante la fin immédiate du défrichement de la forêt ainsi que de l‘escalade de la violence et des violations des droits de l‘homme par les gardes de sécurité, a maintenant été complètement encerclée par la police.
Les supporteurices encerclé-e-s à la veillée, qui sont principalement des résident-e-s locaux et des membres des comités de défense de la région, ont appelé et rapporté au sujet du traitement rugueuse à laquelle la police les a soumis.

MISE À JOUR 2
Il semble que les supporteurices dans l‘encerclement sont arrêté-e-s.
Les premières de ces citoyen-ne-s sont entraîné-e-s par la police.

Mise à jour 3
La première personne a été relaxée de la détention – au moins 10 personnes ont été arrêtées mais pour le moment, nous ni savons sûr le montant exact de personnes, ni dans quels stations de police (à part Düren) ils sont détenues. Les cellules à Düren sont pleines, jusqu‘à maintenant, cependant, nous ne pouvions pas découvrir où les autres détenus se trouvent.

DERNIÈRE MISE À JOUR
Tou-te-s les détenu-e-s ont été libéré-e-s! Tout à l‘heure, la dernière personne qui était détenue à Düren a été mis en liberté. Les cellules de la station de police Düren étaient doublement occupées. On dirait que le jour est enfin arrivé à son terme. Félicitations pour le remplacement réussi!