Chronologie de l’occupation de l’excavatrice

L’excavatrice dans la mine à ciel ouvert « Inden » était occupée pendant plus que 50 heures. Pourquoi ?

excavatrice 280

A l’abîme

Cartes mine à ciel ouvert Inden
( Cliquez pour un agrandissement )

  • Action terminée. Tous les occupant-e-s sont libres!
    En fait les dern-ières-iers deux activistes ont descendu vers neuf heures du matin de l’excavatrice et étaient accompagnés par des gardes jusqu’au bord de la mine à ciel ouvert. Cependant, ensuite, ils étaient saisi-e-s par plusieurs bandes de police et étaient arrêté-e-s, apporté-e-s au poste de police à Düren et étaient libéré-e-s environ 1h00. Leurs coordonnées n’étaient pas constatées.
  • 11h40 L’excavatrice est encore arrêtée.
    Une personne informe de la proximité de la mine à ciel ouvert, que l’excavatrice est encore stoppée.
    Ce que les gardes patrouillent de manière accrue, et que la police n’est pas ( La fausse information fut corrigée ) sur place.
  • La situation est confuse !
    Ce matin la sécurité de la mine Inden a appelé sur l’occupation du pré, en disant que toutes les personnes aient quitté l’excavateur après que la compagnie leur ait été proposée de rester impuni-e-s.
    Jusqu’à présent, nous ne pouvons pas confirmer ça !
    La soi-disante fin de l’action n’était pas rapportée par les occupant-e-s, ni par des appuyant-e-s sur place, mais seulement par RWE.
    Au cas où vous êtes sur place et avez des informations actuelles sur la situation, dites nous la réponse ! sur +49 157 541 36 100
  • Lundi, 8h00 : 55 heures !
    Nous sommes venu-e-s pour rester. Vous voulez creuser ? – sans nous !
    Inden – Elmau – De la résistance partout.
  • Dimanche, 19h00 Plus de appuyant-e-s à l’excavatrice

    A l’abîme

    De l’abîme : « Nous sommes arrivées et ont entendues les 4 chanter. ‚ Il nous donne super beaucoup de force, que vous êtes ici !‘ elles-ils appelaient en bas. La situation était très calme. Un gardien venait vers nous et discutait avec nous de son et notre travail et de la question comme la destruction de l’environnement peut être arrêtée … jusqu’à ce qu’il fut rappelé à l’ordre par un supérieur. »

  • Dimanche, 14h00 : Tous les 4 appuyant-e-s avaient été arrêté-e-s entre-temps et été apporté-e-s à Düren.
    Entre-temps, tous sont libres de nouveau. L’excavateur continuer d’être occupé.
  • Dimanche, 11h00 : La police chasse 2 appuyant-e-s.
    Deux personnes restées au bord tentent de s’enfuir en bas sur un interniveau. Quand les policiers glissent après, ils courent dans la mine. Jusqu’à présent, la poursuite le long des tapis roulants de charbon continue.
  • Dimanche, 10h30 : 2 appuyant-e-s ont été arrêté-e-s.
    Après que plusieurs véhicules de la sécurité et trois voitures de police soient arrivés, 2 de 4 appuyant-e-s sont arrêtés en dehors du trou.
  • Frühstück

    Dimanche, 9h10 : Situation stable.
    Bonjour ! 4 gens sur l’excavateur , 4 au Bord du trou. D’ailleurs, il ne s’agit pas de 4 hommes, comme dpa (  agence de presse allemande ) affirmait.

  • Dimanche, 1h00 : Les appuyant-e-s ont du « contact hurlant ».
    Un petit groupe d’appuyant-e-s est au bord du trou. En tant que salut elles-ils ont allumé un feu d’artifice au et actuellement elles-ils tentent de s’entendre avec les gens sur l’excavateur.
    Entre temps, l’occupation persiste depuis 24 heures !
  • Samedi, 22h00 : Le contact diminue, l’occupation persiste.
    Excusez s’il vous plaît que si longtemps rien de neuf n’est venu. Nous avions seulement à 22 heures de nouveau le contact.

    L’accumulateur de portable des occupant-e-s se décharge. Encore pas de police. Tous vont bien. Les activistes se préparent mentalement à la deuxième nuit sur l’excavateur.

  • Sur l’excavateur à 70 mètres d’altitude

    Samedi, 16h30 : Calme. L’excavateur est facilement accessible.
    Les gens des alentours sont invité-e-s cordialement à venir au bord du trou.
    « C’est possible à s’approcher assez près ici. », un activiste, qui a grandi lui-même dans la proximité directe du trou, vient de nous informer par téléphone. « Depuis le village Schophoven c’est seulement quelques chemins ruraux jusqu’à ce que l’on se trouve devant notre excavateur. »

  • Excavatrice à l’altitude de 70 m

    Samedi, 14h15 : Une voiture de pompiers est arrivée.
    Certaines personnes grimpent autour plus en bas sur l’excavateur et semblent se faire une image de la situation. La police ne peut pas toujours être regardée. ( NB : Au même temps, la conférence hautement surveillée des G7 a lieu à Elmau en Bavière. Le traducteur. )

  • Matin

    Samedi, 13h00 : Douze heures sont achevées.
    La machine est toujours arrêtée. « En ce moment nous sommes seules ici sur l’excavateur ! »

  • Matin

    Samedi, 12h00 : Situation stable. Fringues sèches de nouveau.
    Toujours pas de police. Entre temps, les fringues sont sèches de nouveau en grande partie. « Nous l’avons tout à fait confortablement ici. Tout à l’heure une promeneuse avec son chien nous a fait signe. »

  • Morgen

    Samedi, 7h00 : Plus de police
    Le jour commence. Une autre photo à la lumière du jour parvient à nous par MMS.
    Encore pas de police. Seulement une ambulance est sur place.

  • Samedi, 3h00 : La police renifle
    Moins de 10 policiers-ières apparaissent, grimpent peu en haut et tentent de communiquer.
    « Nous allons bien ! », les activistes appellent à leur tour.
    Après certain temps, la police disparaît.
  • Si quatre personnes peuvent paralyser une excavatrice géante pendant plusieurs heures d’une façon si douce … … qu’est-ce qui pourrait arriver si seulement une petite partie de tous ces gens énervés dans cette société tiraient dans le même sens ? - De la Déclaration d’action

    Samedi, 01h00 : Excavatrice occupée
    Les gens arrivent dans la mine à ciel ouvert et montent sur l’excavateur de roue de pelle.
    Plus tôt le soir, certains s’étaient couchés avec des couvertures dans la forêt et avaient prédormi déjà un peu.
    Maintenant, ils sont trempe de l’orage et sale de l’huile de l’excavateur à 70 m d’altitude et elles-ils tentent de s’installer confortablement sous une bâche.

A la déclaration d’action


3 Réponses à „Chronologie de l’occupation de l’excavatrice“


  1. 1 ACTION UPDATES – Inden Occupation « Hambach Forest Pingback le 12. Juni 2015 à 22:25 heures
  2. 2 Baggerbesetzung Tagebau Inden – TICKER « Hambacher Forst Pingback le 12. Juni 2015 à 22:26 heures
  3. 3 Excavatrice à roue à godets occupée dans la mine à ciel ouvert « Inden » « Forêt de Hambach Pingback le 13. Juni 2015 à 0:50 heures
Excusez, s.v.p., les commentaires à ce sujet sont fermés.
Lien permanent pour ce commentaire