L’activiste de la « tour de Rémi » encore dans la détention provisoire

Notre dernière barricade en forme de tour vivante portait le nom « tour de Rémi » dans la mémoire de Rémi Fraisse et afin d’attirer l’attention au le nombre montant de décès et à l’oppression des défenseurs de notre environnement.
L’année passée, le 26 octobre 2014, l’étudiant et botaniste Rémi Fraisse fut tué à des protestations contre le barrage du Testet, par un obus qui était tiré par la gendarmerie paramilitaire d’une distance très courte.
Lisez aussi Wikipédia – La manifestation des 25 et 26 octobre 2014 contre le barrage de Sivens

La dernière année, au moins 116 activistes d’environnement sont mort-e-s pendant des campagnes contre l’industrie minière, des déforestations, des vols d’eau et de terre. Le nombre des décès monte, informe le groupe Global Witness, résident en Grande-Bretagne, en moyenne 2 gens meurent chaque semaine. Le nombre des mort-e-s pourrait être beaucoup plus élévé, puisque aux villages éloignés et dans la jungle, plusieurs ne sont pas saisis officiellement. Certain-e-s sont tué-e-s à des protestations par un coup de feu par la police ou par abattu-e-s par des tueurs commandés, pendant que beaucoup d’autres activistes sont menacés par les entreprises auxquelles ils s’opposent.
« Global Witness » explique que la violence et l’intimidation souvent vont main dans la main avec la criminalisation des protestations, avec l’application des lois d’anti-terreur, la restriction de la liberté de la manifestation d’opinion et avec des lois de protection de l’environnement lâches.

A environ 08h00 du matin, quand l’évacuation de la « tour de Rémi » commença, Jus était sur la tour en tant que manifestation individuelle. L’évacuation durait 14 heures, pendant lesquelles notre camarade était confronté à de l’oppression massive et aux situations menaçantes la vie.

A son transfert dans le prison à Cologne, il expliqua à son avocat qu’il alla passer dans la grève de la faim. Nous attendons les nouvelles sur son état de santé.

Les défenseuses-rs de l’environnement luttent pour protéger notre climat !

Il est le temps pour la communauté internationale, de se lever et de prendre position !
Écrivez des lettres à Jus !
Venez au Camp de climat !
Des images de la tour et de l’évacuation se trouvent ici.