Mise à jour : L’action de Lebenslaute

Plus d’infos sur le concert de Lebenslaute devant et dans la mine à ciel ouvert de Hambach Carte

DeutschEnglishEspañol

Contact presse de Lebenslaute ( Sons de vie )
+4915787114306
presse _a t_ lebenslaute_point_net

Info
0160 9261 9994
info _a t_ lebenslaute_point_net

Plus d’info sur l’action: Lebenslaute.net – Aktion 2015
#Hambach


Vidéo d’experimentellerrand


Source : Lebenslaute


Source : graswurzel.tv



Source : Herbert Sauerwein


Source : Alina Leimbach

Chronologie inversée, les informations les plus récentes en tête

03 h 00 Tous sont libres, à l‘exception de Jus.
02 h 20 Deux personnes sont relaxées à Bergheim, une personne reste dans la détention pour le traitement de reconnaissance.
01 h 20 Le lieu où se trouvent les gens, qui probablement sont déjà évacué-e-s, est encore inconnue.
23 h 05 Pont élévateur est enlevé.
22 h 40 Pont élévateur dans la mine à ciel ouvert pour enlever trois personnes auxquelles il fut difficile à s’approcher tout près. Excavateurs et convoyeurs sont arrêtés.
22 h 20 Première personne était relaxée à Bergheim.
22 h 10 La manifestation est terminmée unanimement. On quitte la mine en commun. L’unité technique ( de la police ) arrive dans la mine. Il n’est pas connu où se trouvent 3 gens, dans la mine sur un niveau plus profond.
21 h 55 Le chœur chante encore. Les tentes sont enlevées. Atmosphère de départ.
20 h 55 Offre d’RWE de pouvoir quitter volontairement la mine sans identification. Il pleut.
Toutefois, environ 4 personnes sont déjà à Düren dans le Gesa ( point de collection des prisonniers ).
20 h 40 Convoyeurs ont été évacués.
20 h 00 9 gens sur le convoyeur, la musique sonne encore, la police a encerclé l’orchestre avec des projecteurs et des chars
19 h 07 Lebenslaute-PMPDF )
18 h 34 Concert dans la pleine marche – des gens dansant sur les convoyeurs
18 h 12 Première arrestation dans la mine à ciel ouvert
18 h 00 Quatre personnes avancent plus profondément dans la mine, poursuivie de gardes
18 h 00 Le concert de Lebenslaute « Andante an der Kante » devant l’excavateur d’RWE a commencé.
17 h 50 Orchestre s’installe et les instruments sont accordés devant l’excavateur
17 h 45 Lebenslaute occupe la mine à ciel ouvert d’RWE à TerraNova : Des individus courent sur des convoyeurs!
17 h 15 #HambacherForst vs. #RWE: #Kohleausstieg_ist_Handarbeit ( abandon du charbon est du travail manuel ) endcoal #stopdigging – Merci #Lebenslaute#Hambibleibt
16 h 30 Bilan : Très belle manif. La pénétration plus profonde des manifestant-e-s sur le terrain de l’exploitation d’RWE était empêché par la présence massive des forces policières. Dommage, Lebenslaute. Peut-être, ça marche la prochaine fois !
16 h 00 Seulement 2 paysans avec leur tracteurs se trouvent à la voiture de presse de la police.
14 h 30 Venteux, poussiéreux, bonne humeur, des slogans forts pendant la manifestation finale. Groupe de gens dansant de valses devant le barrage de police.
14 h 00 Quatre rangs de policiers-cières et 27 fourgons du côté gauche ( côté de la mine ). A part ça la situation est calme. Les chanteuses-eurs se préparent pour le concert.
13 h 00 Manifestation arrête après 200 mètres, parce que la voie est soi-disant trop étroite. Après un compromis on avance  la police a accepté de céder plus d’espace.
12 h 42 La manifestation a procédé 100 mètres. Presse est présente ( graswurzel, télé, taz, WDR ). La police a des uniformes verts ( pas d’équipement de bataille ).
12 h 35 La manifestation a été encerclée contrairement aux accords préalables avec la police. Elle porte ouvertement des attache-câbles noirs et blancs.
12 h 30 200 visiteurs au concert avec des discours. Maintenant la manifestation commence.
10 h 00 Les observateurs disent que des convoyeurs et deux excavateurs sont arrêtées par RWE

Revue de presse

KStA Erneute Proteste von Braunkohle-Gegnern am Tagebau Hambach
rundschau-online Tagebau Hambach: Erneute Proteste von Braunkohle-Gegnern am Tagebau Hambach
WDR Braunkohle-Protest: „Andante an der Kante“
das Jülicht Protest und Polizeieinsatz am Tagebau
adhocnews Braunkohle-Gegner haben am Wochenende erneut im rheinischen Revier protestiert
Aachener Zeitung Tagebau-Gegner protestieren mit Cello und Violine