Premier coup de pioche à Erkelenz, 09/04/2016

deutsch | english

Communiqué de presse

par Todde Kemmerich

La cérémonie du premier coup de pioche en faveur de la réinstallation des villages Keyenberg, Kumkum, Unter- et Ober-Westrich et Berverath fut un désastre pour RWE et le gouvernement du Land de Rhénanie du Nord-Westphalie.
Hans Josef Dederichs, membre vert du conseil municipal à Erkelenz, a lu une lettre ouverte de 50 évacué-e-s potentiel-le-s à tou-te-s les politicien-ne-s responsables dans la commune et la région, sous les yeux et les oreilles de Franz-Josef Lersch-Mense, ministre des Affaires européennes dans le gouvernement de Rhénanie du Nord-Westphalie. Dans cette lettre est clairement énuméré ce qui va mal dans les préparatifs du déplacement et que dans les conditions données doit être attendue une résistance large. Ces mots étaient très applaudis..
Peter Jansen, bourgmestre d’Erkelenz, décrit les nombreuses charges qui pèsent sur les citoyens, et dans une interview avec la chaîne de radio WDR, avant l’événement, il déclara à nouveau que le plan de lignite pour Garzweiler II ne soit plus nécessaire. Des activistes de la résistance anti-lignite avaient marqué les panneaux vers l’événement à l’aide de ballons noirs avec des crânes et des squelettes.
Dans les champs autour du chapiteau d’RWE, de grands ballons noirs étaient installés avec les inscriptions « STOP RWE » et « irRWEg (& aberration& )“.
La cérémonie déprimante des VIP de lignite sans applaudissements fut suivie par l’entrée en scène du « voleur Hotzenplotz » du « théâtre de marionnettes appelé RWE ».
Todde Kemmerich, connu aussi comme « le touriste lignite », accueillit les invité-e-s avec les mots: « Soyez les bienvenu-e-s à l’enterrement de vos villages& ! Je suis le voleur Hotzenplotz de RWE et je vole vos villages, vos maisons, vos prés, champs et forêts. »
Il souligna qu’aucune centrale au lignite est nécessaire pour assurer l’alimentation électrique, si la moitié des centrales à gaz inactives en Allemagne temporairement soit rallumée.
Il appela à la majorité apparente des habitants des villages, qui ne veulent pas déménager, à opposer à l’expropriation. Il a reçu beaucoup d’éloges et de mots d’appréciation pour cela.
Au cours des prochaines semaines, les efforts de résistance seront intensifiés, ce qui s’avérera aussi visuellement dans les villages.
Déjà depuis le 3 Décembre 2015, il existe une alternative que l’on appelle Leit­entscheidungs-Entwurf (& ébauche de décision clé& ) dans lequel aucune expansion de la mine à ciel ouvert Garzweiler II est stipulé au-delà de l’A61.
Une grande majorité des citoyens du village le salue explicitement.

L’événement prit fin avec des visages irrités de la part de la fraction pro-lignite.
La résistance s’accroît et de nouvelles actions contre les délocalisations suivront.
Ci-joint vous trouverez des images du premier coup de pioche . Si vous avez besoin de plus grandes résolutions, je les enverrai avec plaisir.
Au nom des résistant-e-s contre le lignite dans la région minière Rhénane
Todde Kemmerich