Preservation de la Terre Mère

deutsch | english | español

Depuis Décembre 2010, il y a en Bolivie l’unique « Loi sur les droits de la Terre Mère ». Elle donne à notre planète, en tant que système vivant, des droits dans le même rang que les Droits Humains. La population indigène de ce pays montagneux connaît depuis toujours la sensibilité de la Terre, dont nous sommes tou∗s dépendant∗s. Voilà pourquoi elle y est appellée respectueusement la Terre Mère, Pachamama. Le gouvernement actuel est le premier qui reconnaît et estime la culture, la croyance et les droits des indigenas.

La loi stipule que tous les bolivianas y bolivianos font partie de la Terre Mère, et puis :

L‘exercice des droits individuels est limitée par l‘exercice des droits collectifs dans les systèmes de vie de la Terre Mère. Tout conflit entre ces droits doit être résolu d‘une manière que la fonctionnalité des systèmes vivants n’est pas affectée irréversiblement.
El ejercicio de los derechos individuales está limitado por el ejercicio de los derechos colectivos en los sistemas de vida de la Madre Tierra, cualquier conflicto entre derechos debe resolverse de manera que no se afecte irreversiblemente la funcionalidad de los sistemas de vida.

Les droits des systèmes de vie (Terre Mère) ont donc la priorité. Avec une telle loi en Allemagne par exemple, l‘exploitation minière à ciel ouvert serait illégale, car elle endommage la „fonctionnalité des systèmes vivants“ pour toujours.

La loi énumère sept droits spécifiques auxquels la Terre Mère et ses systèmes de vie constitutifs, y compris les communautés humaines, ont droit:

Article 7. (DERECHOS DE LA MADRE TIERRA)

I. La Terre Mère a les droits suivants :

1. à la vie : C’est le droit au maintien de l‘intégrité des systèmes de vie et les processus naturels qui les soutiennent, ainsi que les capacités et les conditions de leur renouvellement;

2. à la diversité de la vie : C’est le droit à la préservation de la différenciation et la variété des êtres qui composent la Terre Mère, sans être génétiquement modifiés, ni modifiés artificiellement dans leur structure, de telle manière qui menace leur existence, fonctionnement et potentiel futur;

3. à l’eau : C’est le droit de préserver la fonctionnalité des cycles de l‘eau, leur existence dans la quantité et la qualité, nécessaires pour soutenir les systèmes de vie, et la protection contre la contamination pour la reproduction de la vie de la Terre Mère et tous ses composants;

4. à de l’air propre : C’est le droit de la préservation de la qualité et la composition de l‘air pour soutenir les systèmes de vie et leur protection en ce qui concerne la contamination, pour la reproduction de la vie de la Terre Mère et tous ses composants;

5. à équilibre : C’est le droit à la maintenance ou à la restauration de l‘interrelation, l‘interdépendance, la complémentarité et la fonctionnalité des composants de la Terre Mère, d‘une manière équilibrée pour la continuation de ses cycles et la reproduction de ses processus vitaux;

6. à restauration : C’est le droit à la restauration efficace et opportune des systèmes de vie affectés de manière directe ou indirecte par les activités humaines;
générée
7. à vivre libre de contamination : C’est le droit de la Terre Mère et chacun de ses composants d’être préservée des déchets toxiques et radioactifs générés par les activités humaines.

Ley de Derechos de la Madre Tierra, Versión original. Le texte de cette loi en espagnol
More at Wikipedia


0 Réponses à „Preservation de la Terre Mère“


  1. Pas de commentaires

Laisser une réponse

XHTML: Du kannst diese Tags benutzen: <a href=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote> <code> <em> <i> <strike> <strong>


− drei = fünf