Audience en appel : décision de non-lieu !

DIY or dieAix-la-Chapelle, 1/7/2016 – Aujourd‘hui, après plusieurs heures d‘audience, la procédure contre Basti a été abandonné. Il a renoncé à une compensation pour avoir été innocemment en garde à vue environ un mois et maintenant il est libre sans conditions.
Un grand nombre de gens était venu pour soutenir Basti, mais la présence de la police et de la sécurité d’état dans la cour était bien plus nombreuse. Deux barrières de sécurité ainsi que des contrôles d‘identité ont causé un retard dans le début du procès. Il n’y avait pas d’incidents.
L’audience a eu lieu similaire au premier jour du premier procès. Il y avait deux témoins cités, les deux travaillaient à l‘époque pour RWE en tant qu‘agents de sécurité. Les deux témoins avaient vu quelque chose, mais ils ne pouvaient pas confirmer si c’était en fait Basti qui a frappé le gardien de sécurité, ce qui a conduit à la condamnation en première instance. Les deux prétendaient avoir entendu cela de la part de l‘autre. En fin de compte, le deuxième témoin a déclaré avoir vu qu‘un bâton avait été soulevée. He later learned that his colleague allegedly was beaten and then guessed, that was what he claims to have seen. « Un témoin du bruit », le juge, le procureur et l’avocat évaluèrent à l‘unanimité dans le discours final. Dans la terminologie juridique un knallzeuge (bang témoin) est une personne qui, par exemple, seulement a entendu une détonation et croit être un témoin oculaire.
Le premier témoin (qui avait déclaré avoir été blessé) avait vu Basti avec un bâton devant lui. Cependant, il a ensuite obtenu (de l‘autre côté) du gaz poivré dans ses yeux, après quoi il a dû les fermer pendant plusieurs minutes., Selon lui il a obtenu le coup dans cette période. Le procureur demandant constata, qu‘il impossiblement a pu faire aucune observation que ce soit.
Il y avait de nombreuses autres incohérences qui ont été plus qu‘évident dès le premier jour. Probablement il restera le secret de ce juge, pourquoi le procès en première instance a abouti à une condamnation. Le dernier mot du deuxième témoin: « En fait rien ne s’est passé du tout, personne n‘a été blessé, à l‘exception du spray au poivre. Je ne comprends pas pourquoi ils ont fait une si grande chose de ça. » Presque rien n’y peut être ajouté. Avec cet incident, cependant, a commencé une longue série de répressions contre des activistes de la Forêt de Hambach. Pour Basti 20 mois de répression dans ce dossier sont finis maintenant.

Ce qui s’est passé avant

Le 08 mars 2016, au fin du procès au mois de mars, a été prononcé une sentence contre Basti par le tribunal de district inférieur de Düren: Un an de prison a été imposée à trois ans de probation.
Il avait été en détention pendant environ un mois.


0 Réponses à „Audience en appel : décision de non-lieu !“


  1. Pas de commentaires

Laisser une réponse

XHTML: Du kannst diese Tags benutzen: <a href=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote> <code> <em> <i> <strike> <strong>


sieben − = fünf