La saison a commencé – la déforestation est protégée par la police

Aujourd‘hui, la première opération de déforestation à grande échelle par RWE dans la Forêt de Hambach de cette saison a eu lieu. Jusqu‘à présent, les travaux de destruction se limitent à la zone au nord de l‘ancienne autoroute A4 qui fut relocalisée: Après la déforestation de l‘année précédente, une bande étroite de forêt a été laissée entre l‘ancien A4 et le Hambachbahn, ligne de chemin de fer à charbon qui a également été déplacée. Aujourd‘hui, des arbres dans cette bande ont été abattus pendant cinq heures près du soi-disant Pont-Secu à l‘ancienne sortie de l‘autoroute. Donc, apparemment, dans cette saison de déforestation, RWE prévoit d‘abord couper cette bande de forêt d‘est en ouest.

Aujourd‘hui, vers 8h30, le premier d‘environ 6-8 voitures de police est apparu, accompagné par des véhicules tout-terrain des divers services de sécurité sous contrat d’RWE. À partir de 9h30, les travaux de déboisement ont commencé et se sont poursuivis jusqu‘à 15 h. Nous ne pouvons pas encore préciser le nombre d‘arbres tués et la superficie forestière détruite.
Pendant ce temps, les agents de sécurité patrouillaient en voiture sur l‘ancienne autoroute A4 et à pied avec des chiens dans la forêt. Parfois, les patrouilles de chiens avançaient également dans la plus grande partie de la forêt, au sud de l‘ancienne autoroute. Dans l‘ensemble, environ 13-20 Secus étaient dans la région. Mais le nombre exact est difficile à dire car ils n‘étaient jamais au même endroit. En outre, des hélicoptères ont circulé à plusieurs reprises au-dessus de la forêt – apparemment pour observer et photographier les activistes qui bougeaient là-bas.

La saison d‘arrachage de l‘hiver 2016/17 a officiellement commencé le 1er octobre et va durer jusqu‘au 27 février. Jusqu‘à présent, il n‘y a pas eu d‘abattage de grands arbres cette saison, mais seulement des travaux préparatoires tels que l‘arrachage des broussailles. Selon les informations disponibles, il n‘y a pas eu de confrontation physique aujourd‘hui. Les militants actuels ont décidé d’observer plutôt les activités – étant donné le nombre de la police et des gardes de sécurité, il n‘y avait pas de capacités suffisantes pour interférer activement.

Donc : Venez à la forêt de Hambach et résistez à la destruction!
Il ne faut pas être incroyablement expérimenté* ou courageu*. Qu‘il s‘agisse de travaux de fond sur le camp de prairie, de documentation de la destruction et de répression ou d‘intervention active, il y a de nombreuses formes de résistance qui sont utiles et bienvenues!
Le géant de l‘énergie trébuche – faisons-le tomber!