Arrêtons ensemble les racistes et les néonazis !

sit in
Samedi, 07/01/2017
13h30 Manif en face de la gare centrale

Samedi, 14/01/2017
13h30 Cologne Ottoplatz/gare de Deutz

Pro NRW et d’autres groupes de droite veulent exploiter les agressions sexuelles contre des femmes pendant le réveillon du Nouvel An, du nuit du 1er janvier 2016, pour leur agitation raciste.

À l’occasion de l’anniversaire des attaques, Pro-NRW veut marcher de Deutz dans le centre-ville de Cologne le 7 janvier 2017, dirigé par la populiste de droite Esther Seitz. Invités sont des orateurs internationaux, comme des cadres de l’NPD et d’autres néonazis et racistes. La devise de l’événement sera « Pas de pardon, pas d’oubli! Un an après le pogrom sexuel à Cologne », ce qui suscite consciemment l’association au pogrom contre les Juifs tout au long de l’Allemagne nazie, qui a commencé le 9-10 novembre 1938. Ainsi le signal pour le de départ de l’extermination des juifs allemands et la violence sexuelle d’un groupe d’hommes criminels sont mis au même rang. De cette manière, les événements de la Saint-Sylvestre sont donc déclarés une action contrôlée, l’Holocauste, de l’autre part, une étape marginale dans l’histoire. « Pas de pardon, pas d’oubli » dans le cadre d’une manifestation menée par des nazis et des racistes, est la moquerie consciente des victimes de l’Holocauste et de la résistance antifasciste.

Le samedi suivant, le 14 Janvier, 2017, le casseur néo-nazi Jan Fartas de Cologne prévoit démontrer sous le même prétexte avec d’autres fascistes militants à Cologne-Kalk. Fartas est un membre de la bande droite de casseurs « Sturm Köln », il est présent à toutes les mobilisations nazies majeures régionalement et à l’échelle nationale et il est entre autres responsable de la propagande raciste dans le quartier urbain de Zollstock.
En raison de ses contacts, entre autres, avec la scène de droite dans la région de la Ruhr, il faut s’attendre à ce que les nazis de toutes sortes participent et utilisent cette action pour établir un signe de force dans le district urbain de Kalk .

Une fois de plus les droitistes tentent d’abuser de la souffrance des victimes de la veille du Nouvel An, il y a un an, pour leur agitation, ces forces qui ont eux-mêmes une idéologie méprisante les femmes. Le résultat de ceci est, entre autres, une augmentation de la violence raciste. Sont également responsables les partis établis, qui ont remplacé la « culture d’accueil » après les événements du Nouvel An par une supposée lutte culturelle contre les musulmans, afin de renforcer le resserrement des lois contre les migrants ( exemples : la déclaration des pays du Maghreb à des pays d’origine sûrs ou la restriction de l’immigration familiale ).

Köln gegen Rechts ( Cologne contre la droite ) lutte pour l’égalité des droits de tous les peuples, quelle que soit leur origine, leur nationalité, leur sexe, leur religion ou leur orientation sexuelle. Par conséquent, nous nous opposons à toute tentative de reprendre la rue. La propagande raciste et les rassemblements de droite ne peuvent devenir normaux.

Ces dernières années, la mobilisation nazie à grande échelle a déjà été empêchée par la résistance massive de milliers de personnes, comme les démonstrations de Hogesa et Kögida en 2015. En outre, pour ce mois de janvier, nous organisons des manifs et des blocus, avec d’autres initiatives et alliances antifascistes et antiracistes. Nous avons besoin de vous pour réussir !

Protestations contre la marche de Pro-NRW
Samedi, 07/01/2017 – 13h30 Manif en face de la gare centrale de Cologne
Ensemble avec Köln stellt sich Quer ( Cologne se fait obstacle )
Manif et blocus à la marche nazi de Fartas & copains
Samedi, 14/01/2017 13h30 – de Cologne Ottoplatz à la gare de Deutz

Plus d’infos suivront bientôt …

Alliance d’action antifasciste Köln gegen Rechts ( Cologne contre la droite )


0 Réponses à „Arrêtons ensemble les racistes et les néonazis !“


  1. Pas de commentaires

Laisser une réponse

XHTML: Du kannst diese Tags benutzen: <a href=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote> <code> <em> <i> <strike> <strong>


× acht = vierundsechzig