Chronologie 2014

13 – 15/01 Plusieurs câbles à grimper aux arbres occupés sont coupées
13/01 Procès à Kerpen est remis.
14/01 Pour la huitième fois, la police et RWE enlèvent les barricades dans la forêt et tentent d’attirer l’attention avec des mégaphones.
09/02 Café de dimanche : 60 personnes visitent l’occupation dans la forêt et sur le pré et dégustent du thé, café et gâteau.
17/03 Expulsion des barricades autour de l’occupation dans la forêt
19/03 Fouille de l’occupation de pré. Saisie des objets électroniques, des classeurs ainsi que des outils.
En même temps la police et l’administration des forêts visitent l’occupation dans la forêt. Des câbles à grimper sont coupés.
130 flics sont impliqué-e-s.
25/03 Fouille dans l’atelier de projet Sassen et chez un-e activist-e dans la proximité.
Des données du camp de climat sont copiées.
27/03 Expulsion de la 3ème occupation dans la forêt. Un activiste s’est enchaîné dans un bloc de béton qui se trouve dans l’une des cabanes d’arbre, deux autres se sont enchaîné-e-s aux deux mains dans les cimes d’arbres autour des troncs à une hauteur de 20 m.
A la périphérie de l’expulsion, deux autres activistes sont arrêtées.
A la fin, après 12 heures, 210 flics, pompiers et infirmiers-ères pour cinq occupant-e-s d’arbre.
Des actions solidaires et des saluts de partout du monde entier arrivent
Pendant les jours après l’expulsion, la situation dans la Forêt de Hambach est très tendue.
Le service de gardiennage d’RWE patrouille en voiture et à pied avec des chiens par la forêt. La police aussi patrouille plus fréquemment.
Des barricades sont construites et sont enlevées de nouveau. Des activistes sont photographié-e-s.
30/03 Des sympahisant-e-s de près et loin viennent pour nous rendre la visite à l’occupation du pré et manifestent leur solidarité.
05/04 Police/presse rapportent une attaque contre une voiture des gardes d’RWE.
Des vitres sont cassées.
14 – 25/04 Skill Sharing Camp (camp à partager les expertises) N° 2 « Build Resistance » a lieue. Des ateliers comme collectionner des herbes médicinales, la construction en terre-argile et torchis, le tricotage Hassi ainsi que des techniques de blocage sont essayées. Les jours s’achèvent au feu de camp.
16/04 Essen: Blocus et des actions perturbatrices à l’assemblée générale annuelle d’RWE. Certain-e-s activistes s’enchaînent aux entrées.
Financièrement, RWE est dans la merde : déficit de 2.300.000.000 € (situation 04/03/2014).
20/04 Cent flics visitent la forêt pour démonter des tentes illégalement érigées. Des activistes accompagnent le cortège avec de la musique et de la danse.
Police / presse informent : voiture de la police dévitrée et aucune tente dans la forêt.
23/04 Plusieurs centaines de flics accompagnent RWE lors de l’évacuation des barricades. L’autre objectif est de détruire les toilettes à compost.
Des activistes occupaient l’un des excavateurs. Peu de temps après l’expulsion, un activiste s’enchaîne à cette chargeuse sur pneus.
La TEE ( unité technique ) de la police entre dans la scène et le détache après 3 heures.
Des activistes grimpent dans les arbres, creusent des fossés, érigent des barricades, jouent la musique, dansent et font de l’autre tralala.
A la fin du jour, un activiste est dans l’hôpital ( frappé à terre avec un casque de police ) et 12 autres sont arrêté-e-s et pris-es dans la détention.
25/04 Procès contre un activiste à Kerpen, jugement : paiement de l’argent.
27/04 Réoccupation publique. Jour X plus 4. Une démo de 80 gens passe par le village de Buir, passant les voies du train de la mine.
La manifestation finale est à Morschenich ( le village à coté du camp à la prairie ) qui doit encore disparaître pour la mine à ciel ouvert. La manif est accompagnée par plus de 100 flics.
Dans les heures matinales tôt 30 activistes commencent à barrer les chemins de la forêt.
En même temps on monte à trois lieux dans la Forêt de Hambach des plates-formes, hamacs et repas et des banderoles sont déroulées :
La 4ème occupation de forêt est un fait. À l’occupation du pré, il y a un repas chaud pour tous.
Beaucoup de gens se promènent dans la forêt pour voir les occupations, pour s’informer et pour prendre des contacts.
Le tout est accompagné par de la musique et danse.
28/04 La police examine les occupations, le lieu occupé n° 3 n’est pas découvert.
29/04 Premier tour du procès à cause de l’occupation d’une maison pendant le camp de climat en 2013 à Kerpen.
11/05 Randonnée avec 30 gens par la forêt. Vers le soir, il y a un concert sur le pré.
14/05 Premier tour du procès à Düren à cause de « Résistance contre des fonctionnaires de police ».
15/05 Table ronde avec tous les partis au sujet lignite dans le cadre des élections du 25 mai ( élections communales et européennes )
Concert à l’occupation du pré.
17/05 Düsseldorf: Jour d’action Blockupy. Des activistes bloquent l’Apple Store, ils dérangent l’aéroport de Düsseldorf, depuis lequel beaucoup de demandeurs-euses d’asile sont expulsées et participent à plusieurs manifestations.
18/06 La police et RWE se procurent l’accès à la zone occupée avec des lourds appareils. Des barricades et plusieurs cabanes au sol sont démolies.
26/07 – 03/08 Camp de climat près d’Erkelenz-Garzweiler.
01/08 Jour d’action international. Exploitation à ciel ouvert Garzweiler : 3 excavateurs sont occupés, 15 personnes se sont enchaînées, blocus de la porte de la mine, manif et action ( samba / clowns ).
Trou de Hambach : blocus du train de charbon : 2 personnes se sont entravées dans les voies, 2 personnes sont descendues en rappel depuis un pont, des barricades sont érigées, des escarmouches assez petites avec la police et RWE ont lieue.
07/08/2014 Visite guidée de la forêt de 40 gens.
28/08/2014 Fouille de maison chez un militant à Wuppertal. Recherches en rapport avec des actions directes contre RWE.
23/09/2014 Une excavatrice à chaînes arrêtée, l’entreprise ouverte !
26/09 – 06/10/2014 Build-Resistance-Vol. 2” Skillsharing Camp (camp à partager les expertises) de l’automne avec des blocus et des ateliers.
Construction de barricades, Lock On ( s’attacher au moyen de chaînes ) et construction de trépieds ( Miradors composés de 3 troncs d’arbre, très efficace en tant qu’obstacle si l’on ne dispose pas d’assez d’obstacles fixes ); « out of action », construction en terre-argile et torchis, des entraînements à grimper, la gestion de problèmes autour des empreintes digitales et traces d’ADN, l’accès à l’internet avec TOR (http://fr.wikipedia.org/wiki/Tor_%28r%C3%A9seau%29) et le chiffrement d’e-mail PGP. Manifs d’info sur l’exploitation de sable bitumineux au Canada, de lignite en Allemagne, d’or en Grèce et sur le réchauffement global / changement climatique.
23/09. Blocus no. 1 de l’entreprise « Kaiser » dans le terrain à préparer pour l’exploitation à ciel ouvert.
01/10. Blocus no. 2 de l’entreprise « Kaiser ». Une excavatrice à chaînes, trois camions et un bulldozer. Des ouvriers-ères et le chef ( « Celui qui casse mes voitures ou machines, va mourir. Il va mourir, OK ? Je te le dis. Et maintenant descends d’ici ! » ) de l’entreprise attaquent le blocus avec des marteaux, pinces-monseigneur et poings. Occupation des arbres dans la zone du défrichement pour cet hiver.
02/10. Blocus no. 3 de l’entreprise « Kaiser » sur la voie d’accès la plus importante à la mine Hambach. Construction de barricades dans le terrain à préparer pour l’exploitation. Des clôtures sont enlevées pour créer un accès facile à la zone des défrichements.
03/10. Des chasseu-rs-ses découvrent la nouvelle occupation dans le terrain à préparer pour l’exploitation et contactent RWE. La police et le service de gardiennage d’RWE examinent l’occupation.
05/10. La police et RWE ont du mal à avancer dans le terrain à préparer pour l’exploitation, parce que les chemins sont barricadés sans cesse.
06/10. Examen de la zone prévue pour le défrichement de cette année.
09/10. Solidarité avec le blocus du sable bitumineux au Canada, avec la lutte contre le projet des mines d’or à Skurrinas en Grèce et une maison occupée menacée par l’évacuation à Barcelone en Espagne.
03 – 05/10/2014 Consultation des actions à Cologne.
15/10/2014 Une activiste tombe d’une arbre, plusieurs jours dans l’hôpital / un activiste est arrêté.
19/10/ Visite guidée de la forêt.
22/10 – 30/10 Procès contre sept activistes pour le climat. Ils ont occupé en août 2013 le bureau de la centrale des Verts en Rhénanie-du-Nord-Westphalie à Düsseldorf de rage contre leur politique concernant le charbon.
25.10/2014. Des activistes bloquent le travail de défrichement dans le terrain à préparer pour l’exploitation. Ils arrêtent l’une des abatteuses et y grimpent afin de la gêner pour le travail.
29/10/2014 Trois activistes bloquent une abatteuse dans la proximité de l’occupation « Grubenblick » ( regard de la mine ). Un activiste attache son cou à la machine. La police évacue le blocus.
30/10/2014 Des blocus du travail de défrichement. Dans ce contexte, il en vient à un engagement policier avec 300 flics, des véhicules blindés, des équipes à grimper et des machines lourdes. Les occupations dans le terrain à préparer pour l’exploitation (occupation d’arbre « Grubenblick » / le blocus autour ) sont évacuées et l’occupation du pré est fouillée. Pendant deux jours, plus de 14 gens sont arrêtés. L’ADN est pris de plusieurs personnes, sous des sévices / fixation, une personne est prise dans la détention préventive. Devant trois taules, des gens se rassemblent spontanément et attendent les relaxes.
5/11/2014 Abatteuse occupée, nouvelle occupation d’arbre 100 mètres éloignée d’une autre occupation d’arbre.
Dans le zone du défrichement d’RWE, une abatteuse est occupée pour bloquer le défrichement continué. Les deux occupations font partie de la campagne « aucun arbre à terre » qui est continuée d’autant plus vigoureuse, malgré la forte répression de la semaine passée.
Plus d’infos : http://foretdehambach.blogsport.de/2014/11/06/5-novembre/

11/11/2014 Attentat à un mobile d’info à Buir, vitres fracassées avec une hache.
12/11 Procès à Düren, reproche : résistance contre un fonctionnaire d’exécution. Acquittement.
18/11/2014 Commune de Bergheim : réunion du conseil communal concernant la nouvelle centrale au charbon « BoA Plus ».
Des activistes occupent l’esplanade, grimpent en haut et déroulent une banderole.
Blocus des travaux de défrichement, 3 personnes arrêtées, une personne dans la détention préventive à cause des recherches au contexte du 30/10
25/11 « Neuland » est encerclé, l’occupation est entouré de clôtures de chantier et de rampes de projecteurs. Le personnel du service de gardiennage se trouve sur place. Le contact, approvisionnement d’aliments et l’échange de la personne dans l’arbre doivent être empêchés.
Plus d’infos : http://foretdehambach.blogsport.de/2014/11/28/les-dernieres-nouvelles-de-la-foret-de-hambach/

28/11 Neuland – Relève de la garde, aggravation.
Une veillée mobile, se composant de sympathisants, se met en route de Buir à la mine à ciel ouvert de Hambach pour se se joindre aux activistes qui s’en vont à « Neuland » aussi. Quand on arrive, les clôtures de chantier sont démolies. Des banderoles sont utilisées pour repousser les gardiens. A cette occasion, plusieurs activistes sont blessé-e-s, l’un-e est frappé-e à terre avec une lampe de poche. L’échange de la personne dans l’arbre fonctionne. Sept gens pris en détention.
Plus d’infos : http://foretdehambach.blogsport.de/2014/12/01/occupation-darbre-neuland-releve-de-la-garde-aggravation-chaos/

1/12 Date de l’examen de la validité de la détention à Düren. L’activiste, qui se trouvait dans la détention depuis 30/11, est libre. Plusieurs activistes tentent de se procurer l’accès à l’édifice, une personne est arrêtée. La deuxième d’entre eux doit rester par là juste pour l’instant.
4/12 « Neuland » est évincé. Deux personnes se sont enchaînées sur l’une des voies d’accès, mais l’on les contourne. Une autre voie d’accès est bloquée par un trépied. En conséquence elle n’est pas utilisée. Les voitures arrivantes sont déviées par des gardiens. Des activistes se sont attaché-e-s dans l’arbre.
5/12 Le groupe « mono für alle » donne un concert sur l’occupation du pré avec cent gens.
5/12 Lettre ouverte du « Bündnis gegen Braunkohle » ( Alliance contre le lignite ) au sujet de la répression du 30/11 dans la Forêt de Hambach.
12/12 Le gouvernement d’arrondissement autorise la continuation de l’exploitation à ciel ouvert dans la mine de Hambach jusqu’à 2030.
16/12 Date de l’examen de la validité de la détention à Düren, bruyante, avec des bannières, peintures de craie et l’occupation d’un arbre devant le tribunal. Depuis 18/11, notre compa était en taule et nous nous réjouissons de l’avoir de nouveau chez nous à partir d’aujourd’hui.

Tours d’info en 2014 : Des expositions, présentations cinématographiques, discussions et discours dans le monde entier.
Il y avait des manifestations sur l’exploitation de charbon / la production d’électricité, la Forêt de Hambach et sur la résistance, non seulement en Allemagne ( Mönchengladbach, Düsseldorf, Bielefeld, Wendland, Leipzig, Salzwedel, Magdeburg, Hildesheim, Bremen, Oldenburg, Kiel, Berlin, Aachen, Cologne ) mais aussi en Italie, Espagne, Angleterre, aux Pays-Bas et les États-Unis. Ils ont eu lieu sous le ciel ouvert, dans das camps, des maisons occupées, des universités, des bureaux de comités de défense, des maisons de projet ou des maisons privées.